hold up documentaire

Hold Up est un documentaire français sur la gestion de la crise de la Covid19. Il a été mis en ligne tout d’abord sur la plateforme Vimeo.

Ce documentaire , financé par du financement participatif, se compose de plusieurs interviews de personnalités connues (par exemple Philippe Doust-Blazy l’ancien ministre de la santé sous Jacques Chirac ou encore le Professeur Perrone, imminent médecin français) et d’inconnus (des chauffeurs de taxis, une sage-femme,…).

Le documentaire a provoqué une polémique, les médias main stream se sont levés d’une voix unanime et ont appelé aux complots.

Le documentaire officiel a été supprimé par la plateforme Vimeo. Plusieurs internautes ont publié des copies sur les différentes plateformes vidéo.  Mais la version officielle est désormais disponible sur le site Odyssée.

Un documentaire aux informations partiellement erronées

Le documentaire dure 2h40, la première heure porte sur la gestion de la crise par le gouvernement français et la deuxième partie sur la gestion internationale du Covid19.

La première partie démontre la gestion chaotique de la crise en soulevant beaucoup d’incohérences. D’ailleurs dans leurs différents articles, les médias main stream ne critiquent pas cette première partie, qui relate des faits assez probants.

Ces multiples incohérences démontrent qu’il n’est pas aisé de prendre des décisions sur une maladie inconnue.

La deuxième partie est moins un exercice documentariste mais relève plus de l’opinion du réalisateur (qui n’est pas partagée par la plupart des journalistes des grands médias). En effet, le réalisateur du documentaire apporte des éléments et des informations partiellement erronées voir fausses. Je vous invite à lire cet article de l’AFP pour plus de détails.

Dans cette deuxième partie, se mêlent également les concepts de nouvel ordre mondial, le gouvernement mondial, la 5G, la cryptomonnaie ou encore le Great Reset.

Bien que les questions soulevées par ces sujets puissent être légitimes, elles n’ont pas de pertinence à être abordées dans ce documentaire.

Le documentaire perd d’autant plus de sa crédibilité que les conclusions du réalisateur sont hâtives.

Sur le plan technique, la majeure partie du documentaire est composée d’une musique épique amplifiant la dramatisation des sujets abordés. Le réalisateur critique l’usage de la dramatisation et de la peur par les gouvernements dans leur gestion de la crise, il aurait été plutôt souhaitable qu’il applique ce principe pour son documentaire.

Une réaction surdimensionnée du gouvernement et des médias ?

Réaction de la majorité présidentielle

Tout d’abord la réaction de la majorité présidentielle, ci-dessous illustrée par l’intervention d’une députée LREM qui se dit spécialiste de la liberté d’expression :

La liberté d’expression et de la presse sont le sujet actuel en France. Le documentaire doit-il être censuré ? La décision de censure peut-elle être prononcée par le gouvernement ? Nous vivons dans un État de droit, que prévoit la loi pour ce type de documentaire ?

La censure en action : la plateforme Vimeo a supprimé la version officielle du documentaire. Les plateformes de streaming sont des entités privées qui disposent de leurs propres règles et donc peuvent se permettre de supprimer du contenu ne respectant pas leurs règles.

Réactions des médias

Les journalistes semblent unanimes : il s’agit d’un documentaire « complotiste ». La plupart des journaux ont démontré ces fausses informations.

Cependant, comme le disent les spécialistes du marketing : « bon buzz ou bad buzz, ça reste du buzz quand même ». En effet, les retombés presses de ce documentaire Hold Up sont équivalentes aux retombés presses d’un grand blockbuster hollywoodien. Quasiment toute la presse a écrit au moins un article sur ce documentaire lui donnant une visibilité conséquente.

Il convient de se poser la question de pourquoi un tel documentaire a eu un tel succès ?

Le flux d’informations quotidien, durant cette crise sanitaire, est dense et souvent contradictoire, avec des évènements majeurs qui ont sapé la confiance des citoyens :

Lancet Gate

Au mois de mai dernier nous assistions à l’affaire de The Lancet.

The Lancet est le journal scientifique le plus réputé au monde chez les scientifiques. Pourtant The Lancet a publié une fausse étude pour discréditer le traitement Hydroxychloroquine contre le Covid19. Les auteurs de cette fausse étude ont tous un conflit d’intérêt avec les Big Pharma. The Lancet a fini par retirer l’étude.

Cette fausse étude a amené le Ministre de la Santé Olivier Véran à mettre fin à l’autorisation d’utiliser l’hydroxychloroquine comme traitement du Covid19.

D’autres éléments à prendre en compte

  • L’acharnement médiatique contre le professeur Raoult et le traitement à l’hydroxychloroquine contre le Covid19.
  • Les directives contradictoires du gouvernement pour gérer la crise :
    • D’abord « Le masque ne sert à rien » ensuite « Le port du masque vous protège ».
    • La fermeture des commerces de proximité et des marchés à ciel ouvert tout en laissant ouvert les grandes surfaces
    • Les magazines autorisées à la vente mais pas les livres avec la fermeture des librairies

Autant d’éléments qui expliquent une baisse du niveau de confiance de la population à l’égard du gouvernement et de certains médias main stream.

Ainsi, ce contexte  crée un terreau fertile pour toutes les alternatives médiatiques à tendance complotiste. Ce documentaire est l’illustration de ce phénomène.

Il serait peut-être temps d’avoir, d’un côté, plus clarté et de cohérence de la part du gouvernement dans la gestion de cette crise, et d’un autre côté, plus d’objectivité dans les faits relatés par les journalistes. Donner son opinion et juger appartiennent selon moi à la presse d’opinion mais dans ce cas il faut que ce soit transparent.

Vous pouvez réagir en commentaire ou dans le forum dédié à ce sujet

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here